top of page

Verger de l'école

L’année dernière, nous avions semé des pépins de citron, d’orange, de pomme, des noyaux de pêche, prune, et d’abricot. Mais aussi des noix, des noisettes, des châtaignes et des marrons.

Chaque enfant avait planté une graine, mais sur la totalité une seule a germé.

C’était important d’essayer !


Merisier greffé "Cœur de pigeon"

Entre le 6 et le 26 novembre, nous avons planté 5 arbres fruitiers avec les enfants de l’école.

Cette année, nous sommes allés chercher un cognassier, un pêcher et un figuier au moulin de Becherel.

Un cerisier et un porte greffe à Saint-Pern (merci Pierre et Solène).

Ce sont des arbres à hauteur d’enfants !


Il y a une dizaine d’années avec les mordus de la pomme des pommiers avaient été plantés à côté de l’école derrière le terrain de football, puis derrière l’école maternelle.

Il restait un peu de place derrière l’école. Les arbres déjà plantés ne poussent pas beaucoup, à cet endroit la terre est pauvre, c’est le remblai de la construction de l’école.


Pour éviter trop de travail au service technique, les arbres ont été alignés et paillés.

Comme pour nos interventions autour des carrés potagers ou des oiseaux, nous échangeons avec les enfants en classe sur ce qu’on va faire, ici suivant les classes, il a été question des saisons, des arbres en général puis plus particulièrement des fruitiers pour arriver au verger.

Étiquette en ardoise

Après la théorie, place à la pratique !

Il a fallu chausser les bottes car en cette saison le terrain est bien trempé!

Les enfants ont pu voir la différence d’écorce des différents arbres, nous avons observé les feuilles, les bourgeons, et revoir de quoi est fait un arbre.

Enfin les enfants ont pu observer comment on plante un arbre avec des racines nues.

Le trou avait été creusé avant.


Cognassier

Les élèves ont vu les différences entre la terre végétale, l’argile et le terreau.

Quel plaisir de tasser et d’arroser la terre au pied de l’arbre!

Sans oublier le paillage avec du bois déchiqueté.


Avant de retourner en classe, une petite danse des bottes s’est imposée !

Une vraie chorégraphie pour nettoyer les bottes dans l’herbe mouillée puis une petite marche militaire dans la cour pour faire tomber la terre.

De retour en classe, un petit bilan pour voir ce que chacun à retenu et sur ce qu’on fera la prochaine fois.



20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page